Vous êtes ici

James Harbeck reçoit le prix Karen-Virag 2018

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Toronto, le 28 mai 2018James Harbeck, de Toronto, en Ontario, est le lauréat du prix Karen-Virag 2018. Cette distinction est décernée à une personne ou à un organisme en reconnaissance des efforts exceptionnels qui ont été déployés pour faire la promotion de la révision dans son milieu. En plus d'être assortie d'un prix en argent de 400 $, elle porte le nom d'une membre très accomplie de l'Association canadienne des réviseurs (Réviseurs Canada) qui s'est éteinte en 2014.

James Harbeck

M. Harbeck est l'un des réviseurs les plus visibles du Canada. En plus d'être une véritable mine de connaissances sur la révision et sur des sujets allant de la linguistique au graphisme, il possède une aptitude remarquable pour expliquer les questions linguistiques avec clarté et conviction, que ce soit en personne, à l'écrit ou sur les médias sociaux. Qui plus est, il le fait avec plaisir.

L'ambassadeur des réviseurs œuvrant dans le vaste monde

M. Harbeck a deux blogues langagiers populaires (Sesquiotica et [avec des partenaires] Strong Language). Il publie régulièrement des chroniques dans The Week et ses articles sont souvent repris dans Slate. Il a également autoédité un livre de poésie sur la grammaire. De plus, son fil Twitter est actif et attire beaucoup de lecteurs.

« De toute évidence, James a fait beaucoup pour valoriser la révision professionnelle dans ses billets de blogue qui sont sérieux et humoristiques, éducatifs et soignés », a déclaré l'un des membres du comité de sélection. « Pour couronner le tout, James est un conférencier très prisé (et compte plusieurs abonnés sur Tweeter). Ses contributions prennent différentes formes qui savent attirer autant les réviseurs chevronnés que les nouveaux venus en révision ou ceux qui s'y intéressent. »

Le prix Karen-Virag honore les héros de la révision – les personnes ou les organismes qui, année après année, se font les promoteurs de la révision professionnelle dans leur milieu. En tant qu'ambassadeur de la révision professionnelle, M. Harbeck s'adresse à un public régional, national et international.

« Aux congrès de réviseurs (au Canada et aux États-Unis), on peut facilement trouver les ateliers de James », a indiqué, dans sa lettre d'appui, l'une des personnes qui a proposé la candidature de M. Harbeck. « Il suffit de suivre le son des éclats de rire jusqu'à ce que l'on voie des gens dans le couloir en train d'écouter et d'apprendre. »

« Ce n'est pas banal de divertir les gens tout en leur enseignant des choses; la présence de James constitue sans conteste une preuve vivante et comique que la révision n'est pas seulement utile, mais qu'elle peut être intéressante et amusante. »

 

* * *

 

Le comité de sélection pour le prix Karen-Virag 2018 est composé de réviseurs et d'auteurs canadiens respectés.

Heather Ebbs, qui est réviseure, indexatrice et rédactrice à la pige, a occupé d'innombrables rôles bénévoles pour Réviseurs Canada, notamment celui de présidente nationale (1990-1991, 1991-1992). Elle est la lauréate du prix d'excellence Tom-Fairley 1986.

Allen McAvoy est un réviseur qui a déjà travaillé dans les domaines du journalisme, du droit et de l'administration publique.

Membre de Réviseurs Toronto depuis plusieurs années, Betty Robinson est rédactrice scientifique et rédactrice-réviseure de contenu pour les manuels de sciences pour le primaire et le secondaire. Elle a siégé au Comité directeur du programme Editors Canada certification, a donné un coup de main aux congrès annuels et a fait du bénévolat pour The Word on the Street. 

 

- 30 -

 

Au sujet de Karen Virag
Membre de longue date de la section des Prairies de Réviseurs Canada, Karen Virag a occupé la fonction de directrice des publications de l'association de 2012 à 2013. En plus d'avoir coprésidé avec succès le congrès national 2008 de l'association à Edmonton et avoir géré la production de l'ouvrage Stylistic Editing: Meeting Professional Editorial Standards (2011), elle a représenté Réviseurs Canada comme administratrice au Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHS). Elle s'est occupée de la supervision des révisions à l'Alberta Teachers' Association et a aussi travaillé à la pige comme réviseure et rédactrice. Elle a écrit régulièrement des critiques de livres pour l'Edmonton Journal et des articles pour The Tomato, un magazine culinaire. À Edmonton, elle a aussi consacré du temps bénévolement à l'initiative communautaire Arts on the Avenue. Avec Virginia Durksen, elle formait le duo Grammar Gals, qui a souvent participé à l'émission radiophonique Alberta at Noon, une tribune téléphonique de CBC Radio One.

Réviseurs Canada en bref
Fondée en 1979, Réviseurs Canada s'est d'abord appelée l'Association canadienne des pigistes de l'édition. Son objectif consiste à promouvoir et à maintenir des normes élevées en révision. En 1994, sa dénomination a été modifiée dans le but de refléter l'élargissement de son champ d'action et d'inclure tous les réviseurs. En tant que seule association nationale de réviseurs au Canada, elle se veut un carrefour pour 1300 membres et affiliés, salariés ou pigistes, qui offrent leurs services aux entreprises, aux gouvernements, aux organismes sans but lucratif et dans le domaine de l'édition. Les programmes et services de perfectionnement professionnel de l'association comprennent l'agrément, un congrès annuel, des ateliers, des webinaires et des occasions de réseautage avec d'autres associations. Réviseurs Canada compte cinq sections régionales : en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, à Toronto, à Ottawa-Gatineau et au Québec, ainsi que des sous-sections (appelées ramifications) à Barrie, à Calgary, à Edmonton, au Manitoba, à Kitchener-Waterloo-Guelph, à Hamilton-Halton, à Kingston, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

www.reviseurs.ca

Personne-ressource pour les médias
Michelle Ou
Gestionnaire principale des communications
Réviseurs Canada
416 975-1379 / 1 866 226-3348
communications@editors.ca