Vous êtes ici

Le prix d'excellence Tom-Fairley 2016 est décerné à Dania Sheldon

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Toronto, le 12 juin 2017 – L'Association canadienne des réviseurs (Réviseurs Canada) a annoncé que Diana Sheldon, de l'île Gabriola, en Colombie-Britannique, est la lauréate du Prix d'excellence Tom-Fairley 2016.

Dania Sheldon     Charles Gretton: Clock and Watchmaking Through the Golden Age

Mme Sheldon a reçu le prix de 2 000 $ pour le travail de révision qu'elle a effectué pour Charles Gretton: Clock and Watchmaking Through the Golden Age de Dennis Radage, Warner Meinen et Laila Radage (Three O'Clock Publishing). La remise de ce prix a eu lieu lors du banquet de Réviseurs Canada, qui s'est déroulé le 10 juin 2017 au Crowne Plaza Gatineau-Ottawa.

Dans son discours de remerciement, Mme Sheldon a qualifié de « projet de rêve » le travail de révision qu'elle a effectué pour cet ouvrage et s'est moquée de la fausse croyance que les auteurs et les réviseurs étaient souvent perçus comme des adversaires.

« Le regretté Christopher Hitchens, qui tenait parfois des propos acerbes sur la relation auteur-réviseur, a déjà fait remarquer que les "auteurs qui se plaignent avec des compliments pour leur réviseur ont toujours l'air d'avoir de légers relents du syndrome de Stockholm". Ce qui fait de moi, je crois, la ravisseuse de Dennis et de Laila, dit-elle. Cette occasion s'est présentée grâce à l'extraordinaire graphiste Fiona Raven qui a réuni Dennis, Laila Radage et moi et qui savait que cet ouvrage pourrait être un beau livre précieux. Ensemble, nous sommes devenus un quatuor tissé serré et nous avons développé une amitié durable. »

L'ouvrage Charles Gretton: Clock and Watchmaking Through the Golden Age suit l'ascension socio-économique d'un habile artisan du XVIIe siècle. Ce recueil illustré de photos et d'images inédites retrace l'évolution des horloges et des montres du début des années 1670 au milieu des années 1720.

Le travail de Mme Sheldon pour cet ouvrage impressionnant consistait notamment à collaborer avec plusieurs auteurs, à organiser l'emploi du temps, à remanier le texte, à faire des recherches, à coordonner les autorisations, à préparer la biographie et l'index, et à corriger les épreuves.

Ses collègues sont d'accord pour dire qu'elle était « la réviseure parfaite » pour cet ouvrage complexe et difficile. Ce projet a exigé une combinaison remarquable de discernement, d'habileté, de créativité, d'organisation et de professionnalisme. « Elle a su gagner la confiance des auteurs et de la graphiste avec lesquels elle a travaillé, a expliqué un juge. Et le respect dont ont fait preuve les professionnels du domaine lors de la réception du projet final aide à confirmer l'opinion que cette confiance était amplement méritée. »

Barbara Berson, de Toronto, en Ontario, et Amanda Lewis, de Toronto, en Ontario sont les autres finalistes qui ont été retenues pour l'excellence de leur travail de révision.

Barbara Berson     The Heaviness of Things That Float

Mme Berson, réviseure de l'ouvrage The Heaviness of Things That Float de Jennifer Manuel (Douglas & McIntyre), a guidé et inspiré son auteure sans dominer leur relation de travail, ce qui constitue une démonstration exceptionnelle de tact, de patience, d'empathie et de diversité des connaissances. Selon les juges, le travail qu'elle a effectué pour ce livre démontre qu'elle excelle en révision.

Amanda Lewis     Yiddish for Pirates

Mme Lewis, réviseure de l'ouvrage Yiddish for Pirates de Gary Barwin (Random House Canada), a donné suite généreusement et brillamment à un projet très original d'une grande complexité. Elle a fait preuve d'une perspicacité phénoménale et de dévouement pour un manuscrit surprenant et a aidé à ce qu'il franchisse les différentes étapes : la publication, la commercialisation, le graphisme et même les prix et les éloges qu'il a remportés.

Les juges du Prix d'excellence Tom-Fairley 2016 sont des réviseurs canadiens de renom.

Jennifer Glossop a œuvré pendant plus de 40 ans dans le milieu de l'édition, d'abord comme salariée pour McClelland & Stewart, puis comme pigiste pour plusieurs grandes maisons d'édition et quelques petits éditeurs. Parmi les romanciers avec qui elle a collaboré, mentionnons Margaret Atwood, Gail Bowen et Sylvia Fraser. Elle a également travaillé avec des auteurs d'ouvrages documentaires comme Peter Edwards, Peter Gzowski et Anne Kingston. Les livres qu'elle a révisés ont remporté le Prix du Gouverneur général et le prix Crime Writers of Canada et ont été en lice pour le prix Books in Canada First Novel et le prix Giller. De plus, elle enseigné à l'Université Ryerson, à l'Université Simon Fraser et au Centre Banff et a écrit un certain nombre d'ouvrages généraux pour les enfants.

Lesley Peterson est enseignante, universitaire, auteure et réviseure. Depuis 1985, elle enseigne la littérature et la rédaction, d'abord à l'école secondaire et plus récemment à l'Université de North Alabama, à Florence, en Alabama. Elle a cofondé la maison d'édition Dog Ear Press (à Winnipeg, au Manitoba), qui a reçu un accueil favorable, bien qu'elle n'ait pas fait long feu. Elle travaille comme réviseure à la pige qui se spécialise dans la réécriture, la préparation de copie et l'indexation. Elle a remporté le Prix d'excellence Tom-Fairley 2015 pour le travail de révision qu'elle a effectué pour The Little Third Reich on Lake Superior d'Ernest Zimmermann (Presses de l'Université de l'Alberta).

Gillian Rodgerson révise des œuvres de fiction et des ouvrages documentaires à intervalles réguliers pour Insomniac Press et de façon sporadique pour Caitlin Press. Elle enseigne la révision de romans grand public au programme de certificat en révision de l'Université Ryerson. Elle siège au conseil d'administration de Pink Triangle Press, l'éditeur de dailyxtra.com, et fait partie du collectif Body Politic. Elle a passé 17 ans à Londres, en Angleterre, où elle a travaillé comme journaliste, rédactrice en chef de magazine et éditrice de livres.

 

- 30 -

 

Réviseurs Canada en bref
Il est possible d'obtenir d'autres renseignements sur le Prix d'excellence Tom-Fairley en consultant le site Web de Réviseurs Canada.

Fondée en 1979, Réviseurs Canada s'est d'abord appelée l'Association canadienne des pigistes de l'édition. Son objectif consiste à promouvoir et à maintenir des normes élevées en révision. En 1994, la dénomination de l'association a été modifiée dans le but de refléter l'élargissement de son champ d'action et d'inclure tous les réviseurs. En tant que seule association nationale de réviseurs au Canada, elle se veut un carrefour pour 1300 membres et affiliés, salariés ou pigistes, qui offrent leurs services aux entreprises, aux gouvernements, aux organismes sans but lucratif et dans le domaine de l'édition. Les programmes et services de perfectionnement professionnel de l'association comprennent l'agrément, un congrès annuel, des ateliers, des webinaires, des lignes directrices pour une rémunération équitable et pour de bonnes conditions de travail, et un réseautage avec d'autres associations. Réviseurs Canada compte cinq sections régionales : en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, à Toronto, à Ottawa-Gatineau et dans la région Québec-Atlantique, ainsi que des sous-sections (appelées ramifications) à Calgary, à Edmonton, au Manitoba, à Kitchener-Waterloo-Guelph, à Hamilton-Halton, à Kingston, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

www.reviseurs.ca

Personne-ressource pour les médias
Michelle Ou
Gestionnaire principale des communications
Réviseurs Canada
416 975-1379 / 1 866 226-3348
communications@editors.ca