Vous êtes ici

Le point sur les problèmes de courriel de Réviseurs Canada et d'accès au CMOS

Publié : 25 mars 2021

Plus tôt ce mois-ci, nous avons avisé les membres qu'il y avait des problèmes persistants du côté du serveur de Réviseurs Canada et que cela se répercute sur plusieurs de nos services en ligne et de courriel.

Voici l'état actuel de la situation.

Ce qui fonctionne

  • Les sites Web reviseurs.ca et editors.ca ont été remis en service.
  • L'accès au courriel Web a été rétabli, toutefois il se peut que les utilisateurs constatent que leurs contacts ont été supprimés lors de l'installation de la nouvelle version de Roundcube client.
  • Le blogue L'Hedbomadaire des réviseurs est de nouveau fonctionnel.

Ce qui est toujours en panne

  • Les utilisateurs des adresses de courriel reviseurs.ca et editors.ca peuvent constater que les personnes à qui ils envoient des messages ne les reçoivent pas parce que les serveurs destinataires les considèrent comme des pourriels. Il a été porté à notre attention que des serveurs bloquent les courriels en provenance de nôtre, notamment Bell/Sympatico, Eastlink, Rogers, Shaw, Telus, Yahoo et certains ministères.
  • L'accès gratuit à The Chicago Manuel of Style Online n'a toujours pas été rétabli.
  • Les listes de diffusion ne sont pas fonctionnelles.
 

Que s'est-il passé?

L'entreprise d'informatique qui héberge les adresses de courriel reviseurs.ca et editors.ca ainsi que notre serveur Web a effectué une migration de tous ces services vers un nouveau serveur le samedi 27 février. Ce changement s'est fait sans que le personnel de la Permanence nationale en soit avisé. Durant cette migration, tous nos services ont été mis hors ligne par mégarde.

Comme si cela ne suffisait pas, cette entreprise d'informatique a décidé qu'à compter du 31 mars 2021, Réviseurs Canada ne ferait plus partie de sa clientèle. Un avis à cet effet nous est parvenu quatre jours seulement avant la migration surprise vers un autre serveur.

La Permanence nationale a communiqué plusieurs fois par jour avec cette entreprise après avoir constaté cette interruption de service le lundi 1er mars et s'est plainte de ce problème en haut lieu dans la mesure du possible; toutefois, cette entreprise ne s'est pas montrée coopérative lorsqu'il s'agit de réparer ce qu'elle a brisé. Nos appels téléphoniques et nos courriels sont souvent restés sans réponse.

 

Quelle est la prochaine étape?

The Chicago Manual of Style Online

Nous avons fait appel à une autre entreprise qui travaille de concert avec le personnel de la Permanence nationale pour rétablir l'accès gratuit à The Chicago Manual of Style Online. Nous espérons que ce sera terminé sous peu et que nous pourrons vous aviser bientôt de ce retour à la normale.

Services informatiques

Nous sommes en pourparlers avec une nouvelle entreprise d'informatique en vue de lui confier l'hébergement des adresses de courriel reviseurs.ca et editors.ca ainsi que de notre serveur Web.

Le Conseil d'administration national étudiera la proposition de cette entreprise avec la Permanence nationale, en tenant compte de l'éventail de services dont nous avons besoin pour décider de la suite des choses.

Il faudra un certain temps pour conclure ces négociations et accorder à une nouvelle entreprise l'accès à nos services en ligne et de courriel. Pour l'instant, nous sommes dans l'impossibilité de dire quand ce sera terminé, mais nous vous tiendrons au courant.

Adresses de courriel reviseurs.ca et editors.ca

Puisque notre entreprise d'informatique actuelle se montre peu coopérative et semble attendre l'expiration de notre contrat, au 31 mars, il est peu probable que nos problèmes de courriel soient résolus d'ici à ce que nous confiions ce service à une nouvelle entreprise.

Étant donné qu'un grand nombre de serveurs bloquent les courriels en provenance du nôtre, nous recommandons fortement aux utilisateurs de courriel de se servir immédiatement d'une autre adresse (pas reviseurs.ca ni editors.ca).

Nous comprenons la frustration qu'a suscitée cette panne de serveur. L'impossibilité d'envoyer des courriels de manière fiable et d'avoir accès aux outils mis à la disposition des membres limite notre capacité de faire notre travail. Cette situation empêche également le personnel de la Permanence nationale de s'acquitter aisément de ses tâches quotidiennes.

Soyez assuré qu'il s'agit là d'une très grande priorité et que nous faisons tout en notre pouvoir pour remédier à la situation le plus rapidement possible. Nous nous excusons encore une fois pour cette interruption de service et nous vous remercions de votre grande patience.