Vous êtes ici

Réviseurs Canada appuie les réviseurs du journal The New York Times

Le vendredi 30 juin 2017, la présidente de Réviseurs Canada, Anne Louise Mahoney a envoyé la lettre suivante à la News Guild of New York en geste d'appui aux réviseurs du journal The New York Times, car ce quotidien compte réduire le nombre de leurs postes de 100 à 50. 

Chers réviseurs du journal The New York Times,

Au nom de l'Association canadienne des réviseurs (Réviseurs Canada), nous tenons à vous exprimer notre soutien au moment où le journal The New York Times prévoit réduire considérablement son personnel en révision.

En tant que collègues au nord de la frontière, nous vous remercions pour les efforts que vous déployez pour attirer l'attention sur l'importance de la profession de réviseur. À titre de professionnels de la révision, nous savons à quel point ce rôle est crucial. Sans réviseur, de nombreuses erreurs peuvent facilement se glisser dans les publications, il ne s'agit pas seulement de fautes d'orthographe, de grammaire et de ponctuation, mais également d'erreurs factuelles, de formulations tendancieuses, de passages nébuleux et d'autres problèmes, qui peuvent tous miner sérieusement la crédibilité et l'efficacité d'un texte. En plus de dénoter un manque de professionnalisme, ces erreurs peuvent entraîner une action en justice à l'encontre de l'éditeur. Bien que les réviseurs soient généralement invisibles, leur travail se révèle indispensable.

Nous vous souhaitons la meilleure des chances dans la poursuite de vos efforts pour démontrer l'importance de la révision dans le processus de publication et nous espérons que votre situation actuelle connaîtra un dénouement positif.

Veuillez agréer nos salutations les meilleures.

Anne Louise Mahoney
Certified Professional Editor
Présidente, Réviseurs Canada
president@editors.ca